L'école à vélo pour adultes à Chaville

Toutes nos thématiques :

Santé Environnement Solidarité Économie Éducation Mieux vivre

On a créé l’école à vélo en 2014. L’idée c'était de remettre les gens sur le vélo, à Chaville.

On a été poussés par ces 2 jeunes femmes parce qu'elles avaient très envie de se mettre sur un vélo et elles avaient besoin d'apprendre.

Notre objectif c'est de donner de l'envie aux gens de retrouver le vélo dans la ville.

L’urgence climatique est une cause qui nous touche énormément. Nous sommes par ailleurs très engagés pour l’écologie, en dehors de notre vie professionnelle.

Notre but, avec cette association, est écologique mais pas que… la notion de plaisir, de liberté est aussi très importante.

Le vélo c'est convivial ça pacifie la ville. Si tout le monde est en vélo pour les trajets qui sont faisables en vélo, ça change complètement l'ambiance d'une ville.

C’est vrai que pour beaucoup, on a appris à faire du vélo enfant, et on a du mal à imaginer que des adultes ne sachent pas en faire. Pourtant, il y a des personnes qui ne savent pas, elles ont parfois un peu honte ou bien elles doutent de leur capacité à apprendre malgré leur âge. Il y a aussi des personnes qui ont su et ont eu un accident et doivent ré-apprendre ou encore des personnes plus âgées qui manquent de confiance car elles manquent de mobilité ou de condition physique…

On s’est aperçu que finalement il y avait beaucoup de gens qui ne savaient pas faire du vélo, ou qui avaient peur. Et pour toutes ces personnes on a une vraie raison d’être !

Quand on donne la possibilité à quelqu'un d'apprendre à faire du vélo, d'avoir la sensation du vent sur le visage, on a des sourires qui sont fabuleux…

Je me souviens quand on a commencé à faire des trajets dans Chaville, de voir sur les visages, la joie, les personnes dire « j'ai un sentiment de liberté que je n’avais jamais eu avant », ce sont des moments incroyables que l’on partage et ça nous met en joie, on est heureux de permettre cela.

C'est important que tout le monde puisse avoir accès au vélo et au plaisir de cette sensation de liberté en roulant !

Ca suffit pour nous motiver pour nous lever le dimanche matin !

Le dimanche on tourne parmi les bénévoles, et puis on fait des pauses en hiver et pendant les vacances. C'est vraiment du bénévolat avec des gens qui sont volontaires pour venir donner un coup de main.

Les vélos ont été donnés, on les stocke dans un local prêté par la ville. Nous nous chargeons de les entretenir.

La mairie nous met à disposition une cour d’école pour les parcours avec les grands débutants. Dès que les élèves ont acquis suffisamment de maitrise, nous allons en extérieur et nous pouvons aller jusqu’à faire de grandes sorties.

Parmi nos élèves, on a des gens qui sont d'âges différents, de genres différents, et à s'encourager les uns les autres, il y a une mixité sociale qu’on créer ; et on s’est rendu compte que cette école c'était ça aussi.

Finalement cette aventure, elle est à la portée de tout le monde. Une bande de copains qui aiment le vélo, créer une association ne coûte rien, un peu d’administratif...

Notre association, elle permet d’ouvrir des petits chemins, des petites pistes, montrer que c'est possible de faire du vélo alors que l’on ne pensait pas pouvoir.

Cette transmission là, c’est une fierté et ça nous correspond bien. Acteurs du possible, c’est ça, non ? !